10 Ιαν 2009

2008? Thank God it's over!


2008? - Thank God it's over!
Le titre n'est pas de moi. Je l'ai emprunté au magazine indien Outlook qui en fait sa Une. Avec, en sous-titre : The worst year in India's history ? Vous aurez noté le point d'interrogation. Réponse en pages intérieures dans un article signé de l'historien Ramachandra Guha, et intitulé The great Indian chaos theory. Non, dit-il, pour tous ceux qui ont vécu 1948 et 1984, 2008 n'est qu'une autre année sanglante dans l'Histoire de l'Inde. La comparaison n'est guère rassurante cependant.
περισσότερα

« Pour tous les citoyens de l'Inde, 2008 a été marquée et blessée par les activités néfastes des fanatiques islamistes, des extrémistes hindous... ; le coup d'arrêt porté à la bonne marche de l'économie indienne ; par les cyclones et les inondations », note Guha. Il mentionne également les attaques contre les chrétiens, dans plusieurs états du sud de l'Inde. Malgré tout cela, 1984 avait peut-être été pire encore, dit-il. Cette année là, après l'assassinat du Premier ministre Indira Gandhi par un de ses gardes du corps Sikh, les hindous avaient lancé des émeutes contre tous les Sikhs du pays. Des pogroms qui s'étaient soldés par des milliers de morts. (συνέχεια) Blog Namaste Salam - Le Figaro (On ne revient pas indemne d’un voyage dans le sous-continent indien. D’Inde, bien sûr, où se bousculent bruits, couleurs, odeurs, images. Et où se télescopent plusieurs siècles.)